En naviguant sur ce site vous acceptez que nous utilisions des cookies pour mesurer notre audience, vous proposer des fonctionnalités sociales, des contenus et publicités éventuellement personnalisés.

Pathologie du narcissisme

Le narcissisme est une phase du développement qui doit se comprendre comme phase de repli nécessaire au travail d’intégration, absorption dans la tâche de se construire. L’objectif de cette phase est d’ « être ». Notons qu’il y a la naissance physique et la naissance psychique. 

En effet, à la naissance, le bébé n’a pas encore « d’appareil pour penser les pensées » pour reprendre le terme de Bion. L’appareil psychique se construit progressivement, à la suite de différentes étapes, de différents moments structurants qui vont de l’originaire à l’adolescence.

C’est toute la tâche qui sera dévolue au narcissisme que de faire naître le sujet psychiquement.

Les souffrances narcissiques identitaires mettent en difficulté la fonction subjectivante du moi, celles qui sont à l’origine du manque à être.

Elles résultent, d’états traumatiques primaires. «Ce sont comme des états de détresse, des expériences de tension et de déplaisir sans représentation, sans issue, (…) des états au-delà du manque et de l’espoir » (Roussillon, in Agonie, clivage et symbolisation)

Le sujet va alors organiser tout un système défensif afin de lutter contre les effets d’un traumatisme primaire clivé, dont « la trace mnésique » tente de faire surface par la contrainte de répétition. Mais l’expérience traumatique ayant eu lieu à un temps pré-psychique (avant l'appareil à penser les pensées), donc présubjective, elle reste irreprésentable, cette tentative génèrera des situations en impasse
 

Moyen d'accès

2 Métro ligne 9, arrêt Exelmans à 5 minutes

2 Métro ligne 9, arrêt Porte de Saint-Cloud à 8 minutes